Circonscription de Guyancourt
Guyancourt - Magny-les-Hameaux - Voisins-le-Bretonneux
Site de l'académie de Versailles

Accueil > Musée de l’éducation > Accueil > "La lettre d’histoires d’écoles" > Un registre matricule bien instructif

III ème République

Un registre matricule bien instructif

par Frédéric Puzin, inspecteur de l’éducation nationale

L’âge d’or de l’école est considéré évidemment derrière nous. A cette époque révolue et merveilleuse, les élèves étaient sensés écouter, travailler et remporter succès sur succès. Cette opinion ne résiste pas à une simple recherche dans les quelques documents dont nous avons la connaissance, des commentaires écrits d’enseignants sur leurs propres élèves.

Pour preuve ces lignes tirées du registre matricule d’une école élémentaire de garçons à la fin des années 30 et au début des années 40. Le directeur écrivait le plus souvent un commentaire sur les élèves qui quittaient son école.
25 élèves sur les 100 premiers noms obtiennent leur certificat d’études. Il est possible que la proportion ait été plus importante mais on doit savoir, qu’à l’époque, comme aujourd’hui, les directeurs étaient particulièrement scrupuleux dans la mise à jour du registre matricule. Evidemment ces commentaires ne sont que le reflet d’une situation particulière d’une école publique pas si particulière. La troisième république, âge d’or de l’école publique vivait ses derniers mois.

Nous savons que les enseignants utilisaient souvent des formules lapidaires et que la réalité devait être heureusement plus complexe que ces appréciations des plus sommaires mais c’est par les mots qui suivent que les enseignants d’une école publique d’un gros bourg francilien jugeaient le niveau global d’un enfant à la sortie de l’école.

1 Très bon élève

2 Assez assidu, bonne conduite

3 Redescendu au cp

4 Passable

5 Médiocre, intelligence moyenne

6 Très en retard, bon garçon, mais peu de facultés

7 Elève médiocre, peu appliqué, savait à peine lire (sortie de l’école à 11 ans)

8 Elève dissipé et bagarreur, mauvais caractère, élève passable du cours élémentaire, lisait presque couramment (12 ans)

9 Elève très médiocre du cours moyen, peu travailleur, conduite très médiocre

10 Assez dissipé, assez doué, travaille bien

11 Bon élève, bonne conduite

12 Elève travailleur, calme

13 pas renseigné

14 Elève trop peu travailleur

15 Ne pourrait suivre au CE (9 ans)

16 Elève très en retard du CM1

17 Bonne conduite mais peu de facultés

18 Elève impulsif

19 pas renseigné

20 Sanatorium

21 Passable au CE

22 Elève doué de bonne volonté mais n’ayant aucun moyen intellectuel

23 Elève passable, peu appliqué, peu docile

24 Elève passable, peu appliqué

25 Elève médiocre

26 Elève passable très bonne conduite

27 Elève très en retard sachant à peine lire

28 Elève très en retard sachant à peine lire

29 Mauvais élève, paresseux et indiscipliné

30 Assez bon élève

31 Elève médiocre

de 32 à 37 pas renseigné

38 Elève médiocre

39 Assez bon élève

40 Elève médiocre


1 Message

  • Un registre matricule bien instructif Le 10 septembre 2007 à 20:54 , par vonvon78

    Bonsoir,

    Bien vu cet extrait des archives du passé. Outre les commentaires de nos anciens collègues, toujours existants en salle des maîtres mais non écrits pour respecter le "politiquement correct", il faut noter le relèvement constant du niveau moyen "d’instruction" en France".
    64 % de bacheliers par classe d’âge en 2006, 2,7% en 1936 ! (sources Éduc. Nat)
    Quant à cette prétendue "époque dorée du passé" laissons ceux qui veulent y croire cultiver également le père Noël et la petite souris, ce genre de croyance ne repose sur rien de sérieux !!!
    En résumé, rien de bien neuf en 2007 !!!


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Circonscription de Guyancourt (académie de Versailles)
Directeur de publication : Frédéric Puzin